NEWSLETTER

Séisme


De Duncan Macmillan
Mise en scène d’Arnaud Anckaert

Du 15 mars 2018 au 31 mars 2018

Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

• mardi et vendredi à 20h30
• mercredi et jeudi à 19h30
• samedi à 17h00
• relâche les lundis et les dimanches

Réserver / s'abonner

 

Production : Cie Théâtre du prisme (Villeneuve d’Ascq)
Coproduction : La Ferme d’en Haut (Villeneuve d’Ascq), Théâtre Benno Besson (Yverdon-les-Bains, CH))
Soutiens : Festival Prise Directe, lectures de théâtre contemporain ; Maison du Théâtre, Amiens ; Théâtre des Sources, Fontenay aux Roses
Accueil en résidence de création : La Comédie de Béthune, CDN Nord Pas-de-Calais Picardie ; Médiathèque La Corderie, Marcq-en-Barœul ; Maison Folie Wazemmes, Lille ; La Ferme d’en Haut, Villeneuve d’Ascq

Avec : Mounya Boudiaf, Maxime Guyon
Titre original : Lungs
Traduction : Séverine Magois
Duncan Macmillan est représenté dans les pays de langue française par l’Agence R&R, Renauld and Richardson, Paris
Lungs, commande de la compagnie Paines Plough, a été crée à Sheffield en octobre 2011, dans une mise en scène de George Perrin

Scénographie : Arnaud Anckaert, Olivier Floury
Régie générale et création lumières : Olivier Floury
Musique : Maxence Vandevelde
Vidéo : Juliette Galamez
Costumes : Alexandra Charles
Construction décor : Alex Herman
Durée du spectacle : Environ 1h20 sans entracte
Chaque jeudi, rencontre avec l’équipe artistique à la fin de la représentation


Après Orphelins et Constellations, Arnaud Anckaert et Capucine Lange proposent au Salon de Théâtre une nouvelle pièce anglaise présentée pour la première fois en français.



Au cours d’une longue conversation, dont le point de départ est l’envie d’avoir un enfant, F et H traversent l’histoire de leur couple. De leurs propos surgit le sentiment au coeur de l’existence moderne : la peur. Peut-on décider de mettre au monde un enfant dans un monde pollué, sans lui offrir la promesse d’un avenir radieux ? Comment devenir parents tout en restant un couple ? Comment ne pas transmettre ce que l’on a de pire en nous ? En l’autre ? Comment devenir responsable dans un monde déréglé ? La conscience écologique, la pollution, le terrorisme, tout semble agir sur ce couple.
L’humour et l’émotion que suscite ce dialogue vif offrent un moment de théâtre réjouissant. On retrouve ici le sel des textes anglo-saxons : l’esprit de dérision, la vitalité et l’efficacité dans la forme.
Dans une mise en scène qui fuit l’artifice, on trouvera au travers de mots simples l’humanité d’une relation forte. Mounya Boudiaf et Maxime Guyon, comédiens issus de l’École du Nord, interprètent avec finesse ce couple pris dans le maelström de ses interrogations.



La presse en parle

L’histoire d’amour particulière et décalée de Duncan Macmillan est brutalement honnête, drôle, audacieuse et actuelle. Il donne la parole à une génération pour qui l’incertitude est un mode de vie à travers deux personnes imparfaites, mais profondément humaines.
Lyn Gardner, The Guardian