NEWSLETTER

MY ABBA


Écrit et Mis en Scène par Tomasz Man
Prix du jury festival Les Eurotopiques 2012 : Mensonge(s)
En polonais avec surtitres français

Avec : Justyna Antoniak, Konrad Imiela, Cezary Studniak, Helena Sujecka

Du mercredi 22 au vendredi 24 mai 2013
au Centre Marius Staquet, Mouscron [B]

Spectacle à l’abonnement


> Retour aux autres spectacles de la saison


 
 

Coproduction : Teatr Muzyczny Capitol (Wroclaw), La Virgule (Mouscron-Tourcoing)
Scénographie : Anetta Piekarska Man
Régie : Michal Juzon
Traduction française : Isabelle Macor-Filarska
Durée du spectacle : 1h20 sans entracte


Dans une banlieue grisâtre héritée de la Pologne communiste, la vie d’une famille est chahutée par la passion intacte et dévorante d’une mère pour les idoles de sa jeunesse, les membres du groupe ABBA. Ses interprétations incessantes et approximatives des tubes du groupe cassent les oreilles du voisinage et les costumes de scène reproduits à l’identique qu’elle porte lors de ses prestations sur son balcon, ont fait d’elle la risée du quartier. Cette publicité douteuse contrarie les ambitions politiques de son mari, et sa fille, assoiffée de célébrité, voit son image de marque écornée par cette lubie. Un producteur de téléréalité qui passe là par hasard, trouve, lui, dans cette scène grotesque et surréaliste, le concept d’une nouvelle émission à l’audimat prometteur. La vie de la petite communauté se trouve profondément bouleversée par cette soudaine attention médiatique.

Vingt ans après la chute du rideau de fer, que sont les rêves de la Pologne devenus ? Dans cette nouvelle pièce drôle et touchante, Tomasz Man, découvert en 2009 par les spectateurs de La Virgule avec C(r)ash Europe, interroge les illusions de son enfance. Venus à Varsovie en 1976 pour un concert exceptionnel à l’Est, les Suédois du groupe ABBA avaient porté les rêves d’évasion de toute une population ; les paillettes, leurs costumes en lamé or et leurs Rolls Royces faisaient alors passer l’Ouest pour une terre d’exil à l’opulence providentielle. Trente-cinq ans plus tard, la conversion au libéralisme économique et l’intégration de l’Union Européenne offrent un bilan nettement plus mitigé. Tomasz Man a écrit My ABBA en réponse au thème Mensonge(s) choisi par La Virgule pour la troisième édition des Eurotopiques, son festival européen de projets théâtraux. La présentation du projet, son avant-goût de mise en scène d’une grande sobriété qui laisse pleinement s’exprimer des acteurs-chanteurs remarquables, a séduit le jury professionnel qui lui a décerné le « Prix du festival ». La Virgule coproduit ainsi la pièce de Tomasz Man et se réjouit d’accueillir la création de cette nouvelle production du Teatr Capitol de Wrocław, l’une des grandes scènes du théâtre musical en Pologne.

Tomasz Man se forme à la mise en scène à l’Académie de Théâtre de Varsovie. Il enseigne le théâtre et les théories de la culture à l’Université de Wrocław, dont il est docteur en philologie polonaise. Les pièces qu’il écrit interrogent le plus souvent la confrontation des deux anciens blocs dans une Pologne encore aujourd’hui marquée par son statut de frontière entre ces deux mondes autrefois antagonistes. Quadragénaire, Tomasz Man a déjà signé non moins de vingt-cinq mises en scène de textes existants, écrit plusieurs anthologies du théâtre polonais, et dirigé des créations théâtrales pour la radio et la télévision. Les pièces qu’il a écrites ont principalement été créées en Pologne (Katarantka au Teatr Polski de Varsovie, 111 au Teatr Narodowy de Varsovie, History of love créée conjointement par le Teatr Polski de Poznaniu et le Teatr Pod Gryfami de Wrocław, C(r)ash Europe au Teatr Slaski de Katowice, et récemment Sex Machine au Teatr Muzycny de Wrocław), mais elles ont également été présentées en Suisse, en Allemagne et en France. Tomasz Man a été plusieurs fois récompensé en tant qu’auteur : Niebodrzew a reçu le prix Tygodnik Powszechny en 1997 et Mother and Leopard le prix de la Radio Polonaise en 2004. Il est actuellement artiste associé au Teatr Muzycny de Wrocław.