NEWSLETTER

MONSIEUR CHASSE


De Georges Feydeau
Mise en Scène de Jean-Paul Tribout

Avec : Emmanuel Dechartre, Jacques Fontanel, Marie-Christine Letort, Claire Mirande, Thomas Sagols, Xavier Simonin et Jean-Paul Tribout

Jeudi 20 et vendredi 21 juin 2013
au Théâtre Municipal Raymond Devos, Tourcoing [F]

Spectacle à l’abonnement


> Retour aux autres spectacles de la saison


 
 

Présenté par SCÈNE et PUBLIC - Pierre Beffeyte (Paris)
Assistant à la Mise en Scène : Xavier Simonin
Décor : Amélie Tribout
Costumes : Julia Allègre
Lumières : Philippe Lacombe
Durée du spectacle : 1h45 sans entracte


Lorsqu’un prétendant bien intentionné suggère à Léontine Duchotel que les parties de chasse de son mari pourraient bien dissimuler quelques liaisons adultères, la jalousie de l’épouse se réveille provoquant une pluie de quiproquos, de chassés-croisés et autres situations rocambolesques.

L’histoire s’embrouille encore davantage, quand maris, femmes, amants, maîtresses et voisins, se croisent chacun à son tour au 40 rue d’Athènes, un immeuble qui semble en effet abriter les garçonnières de ces messieurs. Monsieur chasse est le « vaudeville des vaudevilles », un chef d’œuvre de la comédie qui offrit à Feydeau sa place d’auteur à succès et sa postérité. Avec une précision d’horloger dans le rythme de ses scènes et le ciselé de ses dialogues, cette comédie haletante plonge ses protagonistes dans un imbroglio où la mauvaise foi des uns n’égale que la crédulité des autres, et où les situations les plus périlleuses trouvent toujours in extremis une échappatoire grâce aux stratagèmes les plus excentriques.

Jean-Paul Tribout a réuni une équipe de comédiens aguerris pour interpréter cette quintessence de la comédie de boulevard aussi efficacement et joyeusement qu’elle le mérite. Dans un décor célébrant l’esprit d’un théâtre de « portes qui claquent », ils investissent tous les ressorts comiques du vaudeville, genre burlesque où le rire s’engouffre dans les paradoxes d’une société trop policée, et où les appétits sexuels des bons bourgeois entrent en conflit avec leur quête effrénée de respectabilité pour plonger ce petit monde dans une schizophrénie propice à tous les excès comiques.

« Point de grande poésie chez Feydeau, pas plus que d’envolée lyrique, d’homérique pensée ou de romantique tirade. Pas plus de référence culturelle, ni de page d’histoire. Et pourtant, malgré cela (ou plutôt malgré l’absence de tout cela), Feydeau continue de nous divertir inlassablement ! C’est que Feydeau touche à la seule question, qui depuis deux siècles (et sans doute pour quelques temps encore) nous taraude : la sexualité. Comment est-elle passée du libertinage joyeusement subversif du 18ème siècle, à cet écartèlement entre désirs et ordre moral au 19ème, pour aboutir à la marchandisation consensuelle et consommatrice de notre époque ? Serait-ce parce que, malgré ces tentatives de « réguler » la sexualité, les rapports hommes / femmes auraient si peu changé ? » Jean-Paul Tribout

Comédien, Chevalier des Arts et des Lettres, Jean-Paul Tribout a joué au cinéma sous la direction de René Clément, Jacques Doillon, Alain Resnais, André Cayatte ou Roger Hanin. Il joue pour la télévision dans nombreux téléfilms et séries ; son rôle de l’inspecteur Pujol dans Les Brigades du Tigre le propulsera d’ailleurs au rang de vedette du petit écran. Jean-Paul Tribout travaille aussi continûment pour le théâtre, apparaissant dans plus de quatre-vingts productions, passant du théâtre public au privé auprès de metteurs en scène aussi différents que Roger Planchon, Jacques Rosner, Agathe Alexis, Daniel Colas ou Michel Galabru. Son travail de metteur en scène le porte à s’intéresser le plus souvent à des textes méconnus d’auteurs célébrissimes. Aussi lui doit-on quelques surprenantes redécouvertes : Zoo ou l’assassin philanthrope de Vercors, Nekrassov une comédie de Jean-Paul Sartre, ou encore Donogoo de Jules Romain. Récemment, sa création du Vicaire de Rolf Hochhut au Théâtre 14 de Paris, a été saluée par le public et la presse mais a aussi suscité une vive polémique. Jean-Paul Tribout a été directeur artistique du Festival de la comédie de Dax et dirige toujours le Festival des jeux du théâtre de Sarlat.