NEWSLETTER

HIDDEN BIRDS


D’Ewan Downie

Mise en scène d’Abigail Anderson

Du vendredi 03 au samedi 18 décembre 2010
au Salon de Théâtre, Tourcoing (F)

Prix du Jury, Prix du Public festival Les Eurotopiques 2010

Spectacle à l’abonnement


> Retour aux autres spectacles de la saison


 

Spectacle présenté en anglais avec surtitres français
.
Production : Artistes indépendants (Londres)
Coproduction : La Virgule, Centre Transfrontalier de Création Théâtrale (Mouscron-Tourcoing)
.
Avec : Lewis Barfoot, Ewan Downie, Brian Pape Ferguson
Assistante à la mise en scène : Kate Lush
.
Lumières : Lex Burnhams
.
Régie générale : Sébastien Meerpoel
.
Durée du spectacle : 1h20 environ


Phototèque


Pièce sincère, émouvante et bouleversante, Hidden Birds invite le public à partager sans faux-fuyant un questionnement simple et essentiel : où se réfugie le sentiment d’humanité dans le processus barbare de la torture ? Portant à la scène la parole de victimes et celles de leurs bourreaux, trois comédiens ponctuent ces récits déchirants de leurs propres expériences, forcément légères et dérisoires en comparaison, comme autant de notes d’humour réconfortantes et de marques de leur engagement.



HIDDEN BIRDS

Y-a-t-il d’un côté ou de l’autre de la porte d’un cachot, entre un otage tapis dans le silence effroyable de sa cellule et son geôlier lui aussi reclus dans une solitude glacée, un homme plus humain que l’autre ? Quel est le pas qui fait basculer deux hommes à priori égaux et innocents dans la dialectique barbare d’un tortionnaire et de sa victime ? Hidden Birds pose la question délicate et essentielle de la nature humaine confrontée au processus de la torture, justement souvent établie en un système froid et méthodique propice à nier l’humanité des victimes en leur ôtant toute lueur d’espoir, mais également conçu pour déresponsabiliser les tortionnaires en les intégrant dans un processus mécanique inéluctable.

Les comédiens d’Hidden Birds portent à la scène avec la même franchise et la même évidence la parole de victimes et celles de leurs bourreaux, interdisant ainsi aux spectateurs confortablement blottis dans les fauteuils du théâtre, de pouvoir se contenter d’une écoute compassionnelle. Le spectateur explore les frontières minces et vulnérables de la conscience et fait exploser les évidences : saurait-on trouver en soi la force nécessaire pour supporter l’une ou l’autre des situations ? La logique insidieuse d’un système, l’instinct grégaire, n’aurait-il pas en fait raison des certitudes humanistes qui s’installent sans effort dans notre quotidien pacifié ?

Pour éviter l’écueil d’un discours artificiel ou d’un point de vue documentariste trop distancié, les trois comédiens d’Hidden Birds ont créé la pièce en travaillant d’abord sur leurs propres expériences. Dérisoires et légères face aux récits bouleversants qu’ils abordent ensuite, ces expériences réapparaissent néanmoins dans la pièce autant comme des notes d’humeur et de fraîcheur réconfortantes que comme gages d’une implication sincère de leur part. La simplicité d’échange de la pièce, la qualité d’échange qui s’instaure spontanément entre les acteurs et le public, ainsi que la force de l’émotion qui s’en dégage, ont séduit et convaincu le public et les professionnels du festival Les Eurotopiques en juin 2010, qui lui ont décerné sans concertation préalable les “prix du jury” et “prix du public”.



EWAN DOWNIE et ABIGAIL ANDERSON

Comédien écossais Ewan Downie se forme au théâtre à la Gaiety School of Acting de Dublin, puis aux techniques de l’improvisation auprès de Keith Johnstone. Il a joué pour de nombreux théâtres au Royaume-Uni, en Irlande et en Amérique du Nord. Il fait actuellement partie du Teatr Piesn Kozla en Pologne, pour lequel il joue et enseigne. Il collabore parallèlement à un nouveau projet avec le National Theatre of Scotland de Glasgow.

Abigail Anderson est metteur en scène associée au Royal Theatre de Bury St Edmunds dont elle assure également la direction artistique. Passionnée par l’œuvre de Shakespeare, elle a déjà signé plus d’une cinquantaine de productions à Londres et au Royaume-Uni, notamment pour la Royal Shakespeare Company et le Shakespeare’s Globe. Elle a récemment signé une adaptation inédite de Candles to the sun de Tennessee Williams au Royal National Theatre de Londres.



Extraits

Le sujet doit entrer dans un monde fermé, sans aucune influence extérieure. Chaque interaction, chaque élément doit être contrôlé. Il ne doit voir aucun visage à moins que vous ne l’estimiez nécessaire, pas d’images en dehors de celles que vous choisissez. Vous contrôlez chaque aspect de l’expérience du sujet : ce qu’il croit entendre par hasard, ce qu’il voit quand son sac glisse “par accident”, les voix de ses camarades prisonniers battus ou torturés, ou coopérant et libérés. Tôt ou tard, le monde réel s’efface et seule reste l’interrogatoire.
Hidden Birds, extrait

Deux personnes dans une pièce. L’une est souffrante et sans défense. L’autre inflige cette souffrance. Comment imaginer ce que c’est d’être l’une d’entre elles ?
Hidden Birds, extrait