NEWSLETTER

Concerto pour deux clowns


De et par Julia Moa Caprez et Igor Sellem

Prix du public - Festival Avignon Off - 2013

Spectacle proposé à l’abonnement

Du 19 juin 2019 au 21 juin 2019

Théâtre Municipal Raymond Devos, Tourcoing [F]

• mercredi et jeudi à 19h30
• vendredi à 20h30

Réserver / s'abonner

 

Production : Les Rois Vagabonds (Chaux des Crotenay)
Avec : Julia moa Caprez, Igor Sellem
Technique : Sacha Pinget, Florian Euvrard
Soutiens : Région Franche Comté, Département du Jura, Commune de Chaux des Crotenay, GAEC Aux P’tits Bonheurs
Durée du spectacle : 1h10 sans entracte
Jeudi 20 juin, rencontre avec l’équipe artistique à la fin de la représentation


Vidéo

Phototèque


En accueillant Les Rois Vagabonds, qui ont conquis le Festival d’Avignon en obtenant le Prix du public, La Virgule clôt cette saison anniversaire avec poésie, finesse, légèreté et humour.
Comme ils le disent eux-mêmes, les Rois vagabonds sont acteurs, musiciens, acrobates, mimes, mais c’est le public qui les fait clowns. Avec le prétexte simple d’entrer sur scène pour y jouer un concerto, ils peuvent laisser libre cours à l’imagination. Tout devient alors possible, l’intellect peut céder la place à l’émotion. Mime, acrobaties, musique, quelques mots à peine. Dans une complicité charmante, ce duo clown-clownesse parle un langage universel. On est surpris, on s’émerveille, on rit, on est ému.

Des coussins de velours rouge sous un lustre d’opéra. On est au spectacle chez Les Rois Vagabonds. Un drôle de couple. Sur leur affiche, ils s’en vont avec, pour tout bagage, un violon et un vieux tuba. Et on a envie de les suivre.

Elle, Julia Moa Caprez, est violoniste classique et danseuse. Elle a roulé sa bosse dans les compagnies, de Zurich à Amsterdam, de Los Angeles à Buenos Aires.
Lui, Igor Sellem, a fait de la physique fondamentale, escaladé falaises et sommets avec les meilleurs grimpeurs du monde. Trompettiste, il a écumé la Bretagne en fanfare.

Ils se sont trouvés clowns.

Les Rois Vagabonds, clowns traditionnels ou nouveaux clowns ? Avant tout « poètes en action » selon la belle formule d’Henry Miller. Ils nous mettent des ailes pour parcourir avec eux un bout de notre chemin d’humanité. Car les clowns ne jouent pas la comédie. S’ils ont un nez rouge ou un masque blanc et des habits extravagants, c’est pour mieux se mettre à nu.

Ces deux là entrent en scène avec leurs instruments de musique, partenaires de jeu, porte voix de leurs émois. Et deux caisses qui deviennent tour à tour podium, navire au long cour, prison d’une Belle au Bois dormant, chrysalide.
Artistes complets, ces deux vagabonds se jouent avec aisance des frontières entre les disciplines. Clowns, leur créativité se nourrit de tous les contacts humains. Aller à la rencontre des publics les plus différents est, pour eux, une exigence artistique.

Les Rois Vagabonds sont nés de la rencontre entre Julia Moa Caprez et Igor Sellem. Leur bagage éclectique qui va de l’acrobatie à la musique, de la danse au théâtre gestuel, a fait naître un désir commun d’explorer l’art du clown. Depuis 2008, ils développent l’histoire de leur duo à travers la recherche d’un langage universel, sans parole. Et ils s’inscrivent dans la tradition des clowns qui, tels les emblématiques Grock, Buffo ou Slava, font évoluer leur spectacle tout au long de leur vie.

« Nous sommes musiciens, acrobates, mimes, mais c’est le public qui nous fait clowns. Les clowns que nous sommes n’ont de cesse de faire tomber ce qu’au théâtre on appelle le quatrième mur. Dans l’écriture même de notre spectacle le public est présent comme partenaire, comme guide, comme moteur de certaines de nos actions. On dit parfois que le clown danse avec le public… Chaque soir se construit une nouvelle histoire d’amour avec les spectateurs comme une invitation à reconnaître dans l’autre le reflet de soi-même. »
Les Rois Vagabonds



La presse en parle

Une partition musicale et corporelle de haute volée. Un enchantement !.
Francetvinfo.fr

Après un tel spectacle, l’homme en plus d’être allé sur la lune, peut conquérir les étoiles pour les offrir comme un bouquet de roses.
France3

Les Rois Vagabonds détournent la figure classique du clown et lui donnent plus d’envergure. Avec de jolies notes poétiques et une pétulance contagieuse.
Télérama

L’étonnement et l’admiration se disputent notre plaisir... Un vrai bijou, dont il faut absolument se délecter sans modération en ces temps d’austérité.
Avignon off

Un spectacle extrêmement original, exceptionnel, plein de poésie, magnifique.
Michel Drucker, Vivement Dimanche

À la fois technique, drôle, créatif et sans temps mort... on sort de là heureux et le sourire aux lèvres.
Vivantmag

Un régal.
Ouest-France