NEWSLETTER

Juste encore assez de lumière


pour les plantes d’intérieur
.
création collective Rien de Spécial
.
.
Spectacle proposé à l’abonnement
.

Du 3 mars 2022 au 4 mars 2022

Théâtre Municipal Raymond Devos, Tourcoing [F]

.
• jeudi et vendredi à 20h
.
L’accès aux salles de La Virgule est actuellement conditionné à la présentation d’un pass sanitaire indiquant un schéma vaccinal complet contre la COVID-19 ou un test PCR négatif à la COVID-19 de moins de 48h. Il est également demandé aux spectateurs de porter un masque dès leur entrée dans l’enceinte du théâtre et de le conserver pendant toute la durée de leur présence dans nos espaces.

Réserver / s'abonner

 

Production : Rien de Spécial ASBL (Bruxelles)
Coproduction : Théâtre Varia (Bruxelles), La Coop asbl (Bruxelles), Shelter Prod
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles-Service du Théâtre. Avec le soutien de Mars-Mons Arts de la Scène, de la Maison des Cultures de Saint Gilles, de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge
.
Conception et jeu : Alice Hubball, Marie Lecomte, Hervé Piron, Baptiste Sornin
.
Création lumière : Laurence Halloy
Création son : Maxime Bodson
Scénographie : Silvio Palomo
Création costumes : Silvio Palomo
assisté de : Odile Dubucq
Direction technique : Benoît Pelé
Collaboration artistique et regard extérieur : Julien Fournet
Assistanat à la mise en scène : Médéa Anselin
Crédit phot visuel : François Schulz
.
Durée du spectacle : environ 1h30 sans entracte
.
Tout public à partir de 13 ans.


Q.I. en baisse, diminution des capacités cognitives, altération des fonctions cérébrales par la pollution, multiplication des comportements dangereux et irrationnels... nous, les humains, « êtres de raison », sommes, paraît-il, chaque décennie de plus en plus bêtes...

Avec Juste encore assez de lumière pour les plantes d’intérieur, le collectif Rien de spécial veut s’interroger sur ce qui nous « rend bêtes » et comprendre les mécanismes sociaux, politiques, psychologiques, biologiques et technologiques qui paralysent notre intelligence, notre sensibilité, notre faculté à analyser. À rebours des discours passéistes, et convaincu que l’intelligence, comme la vie, ne capitule jamais mais s’adapte aux obstacles et à son milieu, se métamorphose, le collectif explorera également les nouvelles formes d’intelligences individuelles et collectives. Et puis, ce n’est pas nouveau, de Bouvard et Pécuchet de Flaubert au film Idiocratie de Mike Judge, la bêtise est une formidable vis comica, une force comique.

« Nous ne viendrons certainement pas à bout de la bêtise contemporaine avec ce spectacle, mais nous en rirons avec les spectateurs et la rendrons, pour un moment, un peu moins pesante.  » RDS