NEWSLETTER

Mudith Monroevitz


La Réincarnation ashkénaze de Marylin Monroe
.
de et avec Judith Margolin

Mise en scène de Judith Margolin et James Joint

Boulègue Productions (Marseille) - Bonne Étoile Productions (Paris)

Spectacle proposé à l’abonnement
.

Du 24 novembre 2020 au 5 décembre 2020

Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

• lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 20h
• samedi à 17h
• relâche le dimanche

.
Rencontre avec l’équipe artistique les mercredis et jeudis
à la fin de la représentation

.
En raison des mesures sanitaires actuellement en vigueur, la jauge est pour l’instant limitée et les spectateurs sont tenus de porter un masque lors de leurs déplacements au sein du théâtre. La tenue des pots d’après spectacle n’est pour l’instant pas permise. Les conditions d’accueil du public seront réévaluées régulièrement en fonction des préconisations gouvernementales.

Réserver / s'abonner

 

Production : Boulègue Productions (Marseille), Bonne Étoile Productions (Paris)
.
Ecrit et interprété par : Judith Margolin
.
Mise en scène : James Joint et Judith Margolin
.
Lumières : Denis Schlepp
Création sonore : Christophe Danvin
Avec les voix de : Louise Ghegan et Brigitte Faure
.
Durée du spectacle : 1h10 sans entracte
.
Tout public à partir de 16 ans


Vidéo

Phototèque


Mudith Monroevitz se prend pour la réincarnation de Marilyn depuis que l’icône hollywoodienne lui est apparue le jour de ses 11 ans, dans une robe dorée étincelante, en train de manger du tarama périmé dans la cuisine de ses parents... Aujourd’hui, Mudith a 35 ans. Elle est actrice, forcément. Elle est célibataire, mais rêve de vite se reproduire « pour transmettre ses névroses exceptionnelles à quelqu’un ». Ce soir, elle a mis sa robe « imitation Monroe » pour dîner avec Marcus, un acteur césarisé. Son premier rencard depuis trois mois. Cette nuit délirante va lui permettre d’en savoir plus sur ses origines et sur elle-même....

Mudith Monroevitz, c’est un seule-en-scène qui puise ses références dans le glamour suranné de Marilyn Monroe, l’humour corrosif et la modernité cash de la série GIRLS, et qui s’inspire de la plume fine et acerbe de Woody Allen. C’est aussi un véritable spectacle mêlant chant, danse, cascades et multitude de personnages incarnés avec énergie par Judith Margolin.

Pendant 1h10, comme après une vodka polonaise, le spectateur sera ballotté du trivial au cérébral, du plus joli des rêves au plus sale des cauchemars, du rire aux larmes... Toujours en robe du soir.



La presse en parle

Glamour et crue, pétroleuse et désespérée, la Marilyn des Buttes-Chaumont danse, change de voix, passe du rire à l’émotion. Un irrésistible one-woman-show décapant sur la quête d’identité.
L’Humanité

Un de ces spectacles qui devraient être remboursés par la sécurité sociale tant ils font du bien au moral !
Elle Magazine

Un one-woman-show très cinématographique, truffé d’idées formidables et surtout très drôle.
Coup de cœur de Nicolas Shaller - Le Masque et la Plume - France Inter

Mudith Monroevitz, tornade de glamour et d’humour, fait tanguer la Nouvelle Seine (et notre coeur) et ce serait vraiment dommage de ne pas tester l’effet qu’elle fait !
Le Pariscope

Une des dix futures stars de l’humour.
Le Parisien

Un one-woman-show à ne surtout pas manquer. Mudith Monroevitz est irrésistible.
BFM News

Jubilatoire et intelligent.
Version Femina

Ce n’est pas seulement drôle, c’est déconcertant, c’est poétique (pas mièvre, hein, tout le contraire : beau), et, donc, plus que drôle.
Philippe Jaenada

Hilarant et super touchant.
Rebecca Zlotowski

Dans ce spectacle joliment mis en scène, lumière, vidéos, moments un peu surréalistes de voyages à l’intérieur de l’héroïne, voix off, danses et chorégraphies ponctuent intelligemment l’heure dix de spectacle. Un One Woman Show merveilleusement gaulé qui fait salle comble et comble la salle à chaque fois. A découvrir d’urgence !
Toutelaculture.com

Une comédienne aussi barrée qu’attachante.
Twenty Magazine