NEWSLETTER

LE MATCH DE PIANO


Présenté par Les Pianotokés

Vendredi 26 septembre 2014
au Théâtre Municipal Raymond Devos, Tourcoing [F]

Soirée d’ouverture de saison


> Retour aux autres spectacles de la saison


 
 

Avec : Christophe Alcocer, Grégory Ballesteros, Elise Dano, Julien Martineau, Lyuba Zecheva
Régie lumière : Eymeric Jorat
Production : Les Pianotokés (Lyon)


Phototèque


Au cours d’une soirée placée sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur. Jean-Marc Chotteau et les artistes de la saison 2014/2015 de La Virgule présenteront les spectacles de cette Belle Époque !, tandis que les Pianotokés s’affronteront sur scène dans un « match de piano » virtuose et captivant.

Pour faire un bon Match de Piano, il ne faut rien de plus que quatre pianistes - séparés en deux équipes -, deux pianos, un arbitre et un public.

Armés de doigtés musclés et de sensibilités à fleur de touche, les musiciens s’affrontent alors dans l’ « interprétation » des grandes œuvres du répertoire sur les thèmes imposés par un arbitre impitoyable qui veille également au bon respect des règles de la FIFAM (la Fédération Internationale des Fantaisies Artistico-Musicales). Le public, muni de cartons bleus et rouges aux couleurs des équipes, départage les adversaires en votant pour les plus méritants.

Généralement, dans une discipline placée sous le signe de l’humour et de la poésie musicale, les athlètes savent « rester sport ». Mais lorsque la musique ne suffit plus à départager les adversaires, tous les coups sont permis !

Sketches loufoques, saynètes burlesques et facétieuses, épreuves musicales acrobatiques s’invitent au concert dans la course à la victoire...

« Les Pianotokés ont scotché le public. Leur recette est simple : deux pianos, quatre virtuoses, une arbitre chef d’orchestre hilarante à souhait, une mise en scène époustouflante ! (…) Il était impossible de ne pas se laisser envoûter par l’indéniable talent des artistes et la magie de l’instant. Surprenant, cocasse, drôle, émouvant ! Un véritable spectacle totalement déjanté ! » M.F.B., Le Progrès
« A mi-chemin entre le concert et le match d’improvisation, la formule séduit. Les bleus affrontent les rouges dans une ambiance aussi festive que décalée. Éclats de rire des spectateurs qui vont devoir juger la prestation ! » M.C., 20 minutes