NEWSLETTER

L’INSTANT T


Texte et mise en scène : Antoine Lemaire

Avec : Antoine Lemaire et Doreen Vasseur

Du vendredi 07 au samedi 22 octobre 2011
au Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

Spectacle à l’abonnement


> Retour aux autres spectacles de la saison


 
 

Productions : THEC (Cambrai)
Avec le soutien de La Rose des Vents - Scène Nationale Lille Métropole, de la DRAC Nord - Pas de Calais, du Conseil Régional du Nord - Pas de Calais, et du CRRAV (Centre Régional de Ressources Audiovisuelles)
Durée du spectacle : 1h20 sans entracte


Phototèque


A travers l’autopsie du mariage d’un couple de quadras, Antoine Lemaire part à la recherche de l’instant T, celui où leur amour a disparu. Réunis dans leur salon, entre projection de films de famille et d’extraits de chefs d’œuvre du cinéma, commentaires d’anonymes et d’amis, l’un et l’autre confient leurs souvenirs, leurs rêves perdus et leurs lâchetés. Ils tentent de savoir si, telle une implosion subite, un moment précis a marqué la fin de leur histoire ou si celle-ci s’est lentement érodée creusant le sillage de deux solitudes parallèles. Un spectacle sur la fragilité des sentiments qui touche chacun par son caractère universel.

Réunis pour une dernière fois dans le salon qui fut l’écrin de leur mariage, un couple de quadragénaires revient sur ses années de vie commune. Entre projections de films de famille, extraits de chefs-d’œuvre du cinéma, interventions vidéos d’anonymes ou d’amis, le couple plonge dans ses souvenirs, heureux ou non, à la recherche de l’instant où leur amour s’est éteint. Leur histoire s’est-elle terminée à un instant T, tel un coup de foudre inversé, ou bien alors les époux se sont-ils lentement éloignés, vivant côte-à-côte des aventures solitaires ?

A travers une complicité subtile et touchante, le duo formé sur scène par Antoine Lemaire et Doreen Vasseur exprime tour à tour la joie et l’amertume, la colère et l’angoisse. A l’exaltation de l’évocation de leur rencontre, de leurs années de passion, succède l’inertie glaçante des heures passées côte à côte sans plus oser se dire les choses. Le quotidien suit son cours, mais, le soir venu, la main que l’on espère venir se poser sur l’épaule tarde à venir annoncer l’étreinte réconfortante… Quelques lâches évasions dont on écarte avec frivolité les conséquences. Puis, las du spectacle de l’érosion, affrontant le cataclysme de l’abandon, l’un ou l’autre choisit de décider à nouveau seul du cours de sa vie.

Antoine Lemaire pose un regard d’une grande acuité sur la fragilité des êtres face au tumulte de leurs sentiments. L’écriture précise et pleine d’humour, ainsi que la sincérité dans le jeu des comédiens, permet aux spectateurs de partager pleinement l’aventure « banale » de ce couple qui se teinte ainsi d’universalité. La mise en scène qui joue avec malice de la mise en abyme, désamorce toute artificialité dans l’empathie envers les personnages, tandis que des vidéos enferment la couple dans son intimité ou, au contraire, y font entrer le monde extérieur.


Antoine Lemaire

Auteur, comédien et metteur en scène, Antoine Lemaire crée la compagnie Thec en 1997. A travers ses créations, il met en évidence avec crudité et souvent aussi avec humour, la violence latente ou manifeste des malaises traversant la société contemporaine. Il s’appuie pour cela sur des textes classiques tel Titus Andronicus de Shakepseare, mais travaille le plus souvent avec des textes actuels Greek et Décadences de Steven Berkoff, Les Quatre jumelles de Copi, ou Purifiés et Anéantis de Sarah Kane. Dans les pièces qu’il écrit, il conjugue cette problématique avec un travail sur le récit intime et la confession (Tenderness d’après Madame Bovary, L’Impromptu du néant.) Vivre sans but transcendant est devenu possible, la pièce qu’il a présentée lors de la première édition du festival Les Eurotopiques en 2008, y a été récompensée du « Prix du public » et du « Prix du jury ». La saison dernière, il lui a créé son pendant Vivre est devenu difficile mais souhaitable. Il crée par ailleurs en 2003, Le Labo, un Centre de Formation et de Recherche sur le Jeu de l’Acteur et a publié Oppositions un ouvrage sur la pédagogie de la direction d’acteurs.


La presse en parle

Antoine Lemaire est un explorateur des profondeurs de l’intime. (Son) écriture, comme dans Tenderness, oscille en permanence entre ironie sur le fil du rasoir, dérision au ras du quotidien, et intime gravité, épanchement douloureux. (…) Le théâtre et la vie réelle se croisent, se mélangent. L’Utilisation de la vidéo avec son lot de témoignages et de fragments du banal quotidien pris sur le vif renforce le propos en y apportant une dimension nouvelle. Paul K’ros Liberté Hebdo

Avec sa mise en scène sophistiquée, son humour pudique, l’Instant T sonne étrangement juste dans notre époque. Alain Méry France 3 Nord - Pas de Calais